AIRSTREAM (live)

Création octobre 2021. Une fiction radiophonique en live, entre lecture concert et roman graphique.
A partir de la création radiophonique du même nom.

  • Type: CRÉATION 2021
  • Date création: 5 octobre 2021

PITCH

Saul vit au milieu du désert avec son animal de compagnie, un iguane appelé Nebraska. Il vit dans un studio de radio installé dans sa caravane, depuis un an déjà. Une caravane américaine. Genre Airstream. Quand Lucie à disparu, Saùl a fui le monde. Le monde des hommes. Il est venu se réfugier au milieu des canyons. La solitude à perte de vue. Des coyotes, des serpents jaunes, quelques veuves noires, et le chagrin qui s’endort, doucement. 

Saùl a passé un pacte avec le réel. Il s’est inventé une normalité, en quelque sorte. Un quotidien qui le garde encore du côté des humains. Il se lève avec le soleil, chaque matin. Sauf le samedi. Va chasser. Un peu. Pour nourrir Nebraska, surtout. Coupe du bois. Un peu. Parle avec les animaux sauvages qui lui rendent visite. Un peu. Se saoule pour dormir. De plus en plus. 

Et surtout, écoute la radio. Le bruit du monde. Et toujours à la même heure, en soirée, il passe sur les ondes courtes. C’est là qu’il les entend parfois. Des voix. 

Comme des fantômes. Des âmes errantes. Qui errent dans les ondes. Des voix de son

passé. Des voix aimées. Qui se refusent à passer tout à fait du côté des défunts.

 

DESCRIPTIF

Dans un espace à la scénographie minimaliste, en partie dessiné par Benjamin Bachelier, évoquant un « trailer park » au milieu des canyons, le spectateur fait face à un personnage perdu avec sa radio, ses souvenirs et un micro. C’est Saùl (Guillaume Bariou). 

Derrière la vitre d’une caravane, on aperçoit Lucie (Sophie Merceron), dont la voix nous accompagne dans l’univers mental de Saùl. A proximité, entre un rocher et un cactus, Vincent Dupas compose en direct la bande originale. Quant à Benjamin Bachelier, il utilise le vieux barbecue de Saul comme une table à dessin et déplace la narration sur le terrain du roman graphique. 

Airstream est un projet hybride. Au départ, il s’agit d’une fiction radiophonique. Ce spectacle est la version live de cette création, augmentée par le dessin en direct. Il est issu d’une complicité artistique entre Guillaume Bariou et l’autrice Sophie Merceron. Une complicité qui prend racine dans un imaginaire commun et une passion pour la littérature américaine. Et dans un goût prononcé pour la mélancolie, l’humour au bord du gouffre et la brutalité des grands espaces.

Les grands espaces, si bien décrit par les écrivains de la « wilderness », sont au coeur de l’écriture. Saul a arrêté la peinture à la mort de Lucie pour venir se perdre avec son iguane de compagnie au milieu des canyons. Cet environnement sauvage, ce paysage aride, agit avec brutalité sur son corps et son esprit. Des fantômes de son passé lui rendent visite via les ondes radio pour l’aider à faire son deuil et à affronter la menace de la civilisation, qui prend les traits d’une route en bitume menaçant son nouvel eldorado. 

Le dessin en direct de Benjamin Bachelier, projeté sur le décor, offre une autre perspective à l’histoire. Rarement illustratif, il amplifie les mouvements de pensées du protagoniste principal et des ses invités et donnent à voir ce qui n’est pas complètement dit. 

Vincent Dupas, quant à lui, navigue entre des sonorités drone et folk et participe à l’écriture du projet par ses textes et sa musique.

 

GENERIQUE 

Texte de Sophie Merceron & Guillaume Bariou 

Mise en espace et en ondes Guillaume Bariou

Avec Benjamin Bachelier, Guillaume Bariou, Vincent Dupas et Sophie Merceron. 

et les voix de Sandra Abouav, Soriba Dabo, Solenn Jarniou, Françoise Milet,

Musique originale Vincent Dupas

Dessin en live Benjamin Bachelier

Régie son Christophe Sartori

Création lumière Sara Lebreton

Co-production 

Le Grand R – scène nationale de la Roche sur Yon

Le Théâtre – scène nationale de Saint-Nazaire

Avec le soutien de

Ministère de la culture – DRAC (au titre du plan de relance)

La Région des Pays de la Loire

Le Département de Loire-Atlantique

Sophie Merceron est autrice associée à la compagnie Biche Prod, 

dans le cadre du dispositif Compagnonnage-Auteur de la DGCA. 

AIRSTREAM FAIT PARTIE D’UN PROJET PLUS VASTE : « SAÙL »

UNE CRÉATION « À DOUBLE CANON AVEC TRAINÉES DE POUDRE »

UN PROJET THÉÂTRAL SÉRIEL ET TRANS-MÉDIA

Roads, c’est un univers de fiction qui se déploie sur plusieurs propositions artistiques : deux spectacles (DES BALLES QUI SE PERDENT et NEBRASKA), un projet d’édition graphique (DES BALLES PERDUES), une fiction radiophonique (AIRSTREAM), sa version live (AIRSTREAM LIVE) et un texte destiné au jeune public (NEBRASKA ANVERS).

Des propositions indépendantes, mais envisagées et conçues comme un tout. Chaque pièce de ce puzzle peut être appréhendée (et programmée) de manière autonome, et constituer un point d’entrée sur la création globale.

C’est un projet inspiré par l’architecture des séries télévisés et les logiques de narration augmentée du trans-media. Pour les lieux de diffusion, c’est une possibilité de créer une connivence avec le public, en jouant avec l’aspect sériel du projet. Il s’agit de défendre l’idée de rendez-vous multiples avec une compagnie et un même univers narratif. Un univers né dans le prélude de création Des Balles qui se perdent, produit au Lieu Unique de Nantes en octobre 2020.

Mise en scène Guillaume Bariou

Textes de Sophie Merceron et Guillaume Bariou

#théâtre en série #trans-média #méta-théâtre