Godzilla Vs elvis (PODCAST 2021)

Podcast réalisé par Guillaume Bariou, dans le cadre de la recherche TRAUMA sur la Mémoire des Villes et les Imaginaires de la Catastrophe. 
Première diffusion dans le festival radiophonique RADIO PLOUF, organisé par le CCNRB et ∏Node, les 20 et 21 mars 2021 à Rennes.

RADIO PLOUF / Artistes, sociologues, économistes et invité·e·s de tous horizons seront convié·e·s à participer à ces temps d’échange et de partage qui s’articulent autour de quatre thématiques découlant de la tribune Un usage du monde signée par le Collectif FAIR-E en décembre 2020 : l’imaginaire, l’entraide, la convivialité et la sobriété.

MV-IC

MV-IC est un laboratoire de recherche-action artistique sur la Mémoire des Villes et les Imaginaires de la Catastrophe. MVIC rassemblent des artistes dans le cadre d’un processus poétique, un dialogue entre la recherche documentaire, le travail d’écriture et de plateau, afin de constituer une matière vivante et participative.

Les actions sont menés dans des villes traumatisées par des catastrophes naturelles par le passé.

MV-IC est un programme de recherches artistiques. Une recherche consiste à lancer une piste de travail, puis à chercher sans savoir encore ce qu’on va trouver. En tant qu’artistes, c’est une mise en question de nos propres cadres et formatages dont l’objectif est de déplacer ou de renforcer nos modalités d’écriture, afin d’ouvrir de nouveaux champs de pratique et scéniques, et de creuser la nécessité de ce que nous avons à dire et de comment nous pourrions le dire.

Le projet de MV-IC est de considérer la catastrophe comme une source de récits, un « espace-temps » générateur d’imaginaire en amont et en aval de l’évènement tragique. Un évènement qui unit tous les habitants d’une ville, du simple fait de leur présence dans cette ville.

Il n’y a pas de parti-pris politique ou urbanistique. Ce n’est pas non plus un travail sur le souvenir ou un chantier en faveur de l’oubli. C’est dans les interstices de ces notions que nous surfons.

Il s’agit de défendre notre croyance dans la puissance de l’imaginaire en terme de résilience, la capacité des artistes dans l’appropriation d’une mémoire qui ne leur appartient pas et la faculté d’une recherche expérimentale en arts de la scène à générer des interactions, à stimuler les mémoires individuelles et collectives.

OBJECTIFS /

Interroger l’espace/monde en mutation, en sonder les transformations en cours, observer la naissance continue du réel et de ses représentations par une expérience de rencontre entre arts, territoires et publics.

Développer les interactions culturelles entres deux villes, deux pays et deux cultures.

Créer un évenement in situ à même de questionner la mémoire d’une ville, de poser la question du souvenir et de nourrir la réflexion avec les habitants.

Générer un protocoles de « recherche-création » autour des villes traumatisées qui soient transposable dans des villes différentes.

Favoriser les coopérations entres artistes dans le cadre de résidences trans-disciplinaires détachées des enjeux de production.

REMPLIR LA NUIT – 2 MINUTES AVEC

C’était la dernière ligne droite pour la construction de notre prochaine pièce : Remplir la nuit. Une tragi-comédie post-apocalyptique qui résonne de manière particulière en ces temps particulier de Co-vid.

Un grand merci à l’équipe d’Yvann Alexandre pour leur accueil. Et rendez-vous si tout se passe bien en février pour les premières dans cette même salle.

Lien vers l’évènement : REMPLIR LA NUIT

Le vidéaste Phillipe de Villiers a réalisé une petite capsule vidéo pour garder une trace de notre passage :

2 MINUTES AVEC :

Cette semaine, Le Théâtre Francine Vasse – Les Laboratoires Vivants accueille en résidence la compagnie Biche Prod. / Guillaume Bariou + Soriba Dabo + Sophie Merceron + Nicolas Sansier + Ernest Mandap + Willy Cessa + Céline PerrigonRéalisation : Philippe Devilliers + Musique Générique : Lucas Bonfils